En ce moment
 

Début de Dakar idéal pour l'équipe du Belge Tom Colsoul: "Nous ne commettons pas d'erreurs"

Début de Dakar idéal pour l'équipe du Belge Tom Colsoul:

Le Polonais Jakub Przygonski et son copilote belge Tom Colsoul (Mini) effectuent pour l'instant un bon Dakar. Le duo occupe la 4e place du générale, à 22:17 du leader, Nasser Al-Attiyah (Toyota Overdrive Racing). "Tout se déroule au mieux", a déclaré Colsoul à l'arrivée de la 4e étape, ponctuée à la troisième place à 8:32 du Qatari. "Nous ne sommes pas les plus rapides mais pour l'instant, nous ne commettons pas d'erreurs et cela nous permet de figurer à cette position."

"Notre Mini n'est évidemment pas la plus puissante mais nous n'avons pas roulé 200 mètres de trop dans ce rallye et c'est la principale raison de notre classement", a dit un Tom Colsoul content. "Parfois, il est nécessaire d'avoir une dose de réussite. Dans chaque étape, il y a plusieurs passages où toutes les difficultés sur le plan de la navigation sont réunies. Mais ce Dakar est dans la continuité de la Coupe du monde des rallyes tout-terrain que nous avons remportée en 2018. Nous maintenons un rythme soutenu tout en se concentrant sur la navigation et sans prendre de risque. Cette approche est payante. Le plan se passe comme prévu." Colsoul est ensuite revenu sur l'étape du jour, disputée entre Arequipa et Tacna sur 664 km, dont 351 de spéciale, jeudi au Pérou. "Elle était magnifique et très variée. Parfois, j'avais l'impression d'être en Afrique", a raconté Colsoul. "Nous n'avons disputé que quatre étapes et, depuis mercredi, le rythme et le niveau de difficulté ont augmenté. D'ailleurs, beaucoup ont dû abandonner."


"Le Dakar à hauteur de sa réputation"

De son côté, Stéphane Henrard et son copilote Gatien Du Bois ont survécu à ce premier volet de l'étape marathon. Au volant de son buggy Dunbee, il a terminé 27e de l'étape à 1h27:40 du vainqueur. "Le Dakar a été à la hauteur de sa réputation ce jeudi avec de nombreuses portions de fesh-fesh et des pierres cachées par la poussière", a déclaré Henrard, 20e au général. "Je n'aime pas trop conduire dans de telles circonstances, je ne me suis donc pas amusé. Nous sommes finalement parvenus au bivouac, où nous allons devoir travailler sur la voiture. Notre position de départ était bonne mais Gatien n'a pas encore beaucoup d'expérience de la navigation et a des difficultés à interpréter le roadbook. C'est dommage de perdre du temps de la sorte mais je le savais dès le départ. Il fait de son mieux même si c'est parfois compliqué pour le compétiteur qui sommeille en moi", a ponctué Henrard. Pour rappel, Gatien Du Bois a vaincu un cancer des os et a été amputé de la jambe. Un film sera d'ailleurs réalisé pendant le rallye sur le copilote de Stéphane Henrard, qui n'avait plus participé à l'épreuve depuis trois ans.

Vos commentaires