En ce moment
 

Ce n'est pas la première fois que des affaires éclatent dans le milieu du football belge (vidéo)

La vaste enquête sur des faits présumés d'organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption privée dans le cadre du championnat de football de division 1A, qui a conduit à 57 perquisitions mercredi, dont certaines visant des clubs de l'élite, et à l'interpellation de diverses figures du monde du ballon rond, n'est pas la première affaire à éclabousser le milieu du football en Belgique.

La vaste enquête sur des faits présumés d'organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption privée dans le cadre du championnat de football de division 1A, qui a conduit à 57 perquisitions mercredi, dont certaines visant des clubs de l'élite, et à l'interpellation de diverses figures du monde du ballon rond, n'est pas sans rappeler les affaires autour de la personnalité de Zheyun Ye, qui avaient entaché les saisons 2004-2005 et 2005-2006.

Ce Chinois s'était alors introduit au sein des clubs du SK Lierse et de La Louvière et avait fait pression sur des joueurs pour fausser des rencontres. Plusieurs joueurs, entraîneurs, agents et dirigeants de club ont été condamnés dans cette affaire, le principal intéressé disparaissant quant à lui dans la nature.

La cour d'appel de Bruxelles avait condamné en décembre 2015 l'ancien entraîneur du Lierse, Paul Put, à une peine de deux ans de prison. L'agent de joueurs Pietro Allatta avait quant à lui écopé de huit ans tandis que sept anciens joueurs du Lierse, parmi lesquels Yves Vanderstraeten, Marius Mitu et Laurent Delorge, avaient écopé de peines allant jusqu'à 10 mois de prison avec sursis. L'ancien gardien de but Cliff Mardulier avait pour sa part bénéficié d'une suspension du prononcé. Paul Put et les joueurs du Lierse ont été jugés pour s'être laissés corrompre à perdre neuf matches au cours de la saison 2004-2005.

Ils avaient affirmé que Ye, nouveau mécène et homme fort du club, leur avait demandé de perdre des matches afin de faire diminuer la valeur marchande du club. Les joueurs auraient accepté l'argent mais auraient tout de même joué leurs rencontres à fond, jusqu'à ce que Ye se mette à les menacer.

Christiaan De Nyn, ancien avocat du SK Lierse, a été reconnu coupable de blanchiment d'argent pour avoir accepté de Zheyun Ye une somme de 200.000 euros. Le Lierse n'est pas la seule formation où a sévi Zheyun Ye. Il a également essayé de s'établir à La Louvière, notamment via Pietro Allatta. Ce dernier a été condamné en appel à 8 ans pour sa participation à des pratiques de corruption.

L'enquête a également été l'occasion d'examiner le financement pas très clair de La Louvière, ce qui a permis de déclarer coupable l'ancien président du club, Filippo Gaone, et l'avocat Laurent Denis d'abus de biens sociaux et de leur infliger à chacun un an de prison avec sursis. L'ancien joueur Mario Espartero a pour sa part été reconnu coupable de corruption active et condamné à un an de prison.

En 1984, le président du RSC Anderlecht Constant Vanden Stock est soupçonné d'avoir donné un million de francs à un arbitre espagnol pour qu'il siffle en faveur des Mauves lors de la demi-finale de la Coupe de l'UEFA contre Nottingham Forest.

La même année éclate le scandale Standard-Waterschei. Les Rouches corrompent des joueurs de Waterschei pour s'assurer le titre de champion. Plusieurs grands noms du football belge tombent: Raymond Goethals, Roger Petit, Eric Gerets, Jos Daerden, Walter Meeuws, Théo Poel, Simon Tahamata, Michel Preud'homme, Gérard Plessers ou encore Guy Vandersmissen.

Vos commentaires