En ce moment
 

Euro 2020: les joueurs français mitigés après le tirage au sort

Les joueurs français impressionnés par leur groupe à l'Euro 2020:

Opposée au Portugal, à l'Allemagne et à un barragiste, la France sera sans aucun doute dans le groupe le plus relevé de l'Euro 2020. Les Bleus devront se battre jusqu'au bout pour accéder aux huitièmes de finale.

Un tirage d'une rare complexité qui fait naître certaines craintes chez Hugo Lloris, pas forcément séduit par le programme qui se présente à lui. "C'est un tirage très difficile", a affirmé le capitaine des Bleus sur BFM TV. "On rentrera tout de suite dans le vif du sujet. Ça se jouera sur des détails. Il faudra répondre présent dès le premier match. En général, ces matchs-là, on préfère les joueur plus tard dans la compétition", a-t-il ensuite précisé. 

De son côté, Blaise Matuidi semble serein et motivé comme jamais. "On se dit que c'est un tirage difficile mais l'équipe de France est capable de gagner ce genre de matches", a déclaré le milieu de terrain. "Il ne faut pas oublier qu'on vient d'être champions du monde. On a le temps de bien préparer ces matches-là. On va tout faire pour essayer de se qualifier. Ce sont des matches de groupes, très relevés ; notre objectif est de terminer premiers du groupe quels que soient les adversaires. Il faut être soudés, se battre les uns pour les autres. On va affronter des adversaires féroces dès la phase de groupes".

Avoir été reversée dans le groupe de l'Allemagne et du Portugal à l'Euro-2020 "demandera à l'équipe de France d'être prête tout de suite", a estimé le sélectionneur Didier Deschamps, samedi à Bucarest, après le tirage au sort ayant placé les champions du monde dans "le groupe le plus difficile".

"C'est le groupe le plus difficile, mais on doit l'accepter, c'est comme ça. Cela demandera à l'équipe de France d'être prête tout de suite. C'est un groupe compliqué sur le papier de part la qualité des adversaires et les derniers résultats qu'ils ont eus", a analysé le technicien, mieux loti lors des derniers tirages.

"Je ne saute pas au plafond quand il y a un tirage qui peut paraître plus abordable. On est dans une situation qui est peut-être la pire car le barragiste (qui complètera le groupe en mars) pourrait être le meilleur des barragistes (celui de la voie A). Mais il faudra être prêt", a poursuivi le patron des Bleus.

Celui-ci a confirmé que l'équipe de France aurait pour camp de base son habituel centre d'entraînement de Clairefontaine: "On y est bien, on a nos repères. Les trajets ne sont pas très longs", a-t-il expliqué. Avant d'assurer qu'il allait se pencher rapidement sur l'identité des prochains adversaires des Bleus pour la trêve internationale de mars, où deux matches amicaux seront organisés.

Le Portugal n'est pas plus rassuré

Fernando Santos, le sélectionneur portugais, n'était pas beaucoup plus heureux. "Deux champions du monde, un champion d'Europe et vainqueur de la Ligue des nations, je pense que c'est un groupe que personne ne voulait puisque chaque équipe voulait éviter les deux autres. C'est assurément un groupe difficile avec l'Allemagne et la France qui sont toujours favoris à remporter les compétitions auxquelles elles participent. Mais le Portugal est également candidat (à la victoire, NDLR), nous l'avons fait en France à l'Euro-2016 quand personne ne l'attendait, nous avons gagné la Ligue des nations donc nous verrons bien".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires